Pacage franco-suisse

Description

Dès le XVIe siècle, le Jura français tire la majeure partie de ses revenus de la fabrication du fromage. De nombreux hectares sont défrichés afin d’augmenter le potentiel de pâture. L’habitude est prise de louer des bovins afin de compléter les vacheries trop peu importantes. En 1791 à Mouthe (F), 348 bovins étrangers, principalement suisses, sont loués.

Durant le XIXe siècle, les fromageries se développent dans les villages de la plaine suisse et les paysans helvétiques ne veulent plus se séparer de leurs vaches laitières. Ils en augmentent le prix de location.

En 1912 se crée l’Association du pacage franco-suisse, qui gère aujourd’hui l’intendance du passage des vaches à la frontière. Du côté de Vallorbe, les dates des montées sont fixées chaque année selon les conditions herbagères des différents estivages. En 2010, 3'864 vaches sont allées paître en France depuis Vallorbe. A La Cure, les douanes fixent les dates de passage à la frontière plusieurs mois à l’avance.

Quelques jours avant la montée, le vétérinaire passe chez le paysan pour contrôler les bêtes. Ce dernier doit présenter la liste de ses animaux à la douane. Le trajet s’effectue le plus souvent en camion et est l’occasion d’un moment convivial entre les propriétaires de bétail.

Dans le canton de Vaud

Jura vaudois