Protection des biens culturels

En 1962, la Suisse a ratifié la Convention de la Haye, mise sur pied en 1954, en réaction aux destructions de la Seconde guerre mondiale.

Cette convention vise à faire respecter et à protéger les biens culturels meubles et immeubles non seulement en cas de conflit armé, mais également en cas de catastrophes naturelles. L'inventaire des biens culturels A (d'importance nationale) et B (d'importance cantonale) constitue l'instrument de travail principal.Créée en 1971, la PBC vaudoise est composée de trois entités :  l'office PBC proprement dit, la section PBC au sein du Service de la sécurité civile et militaire (SSCM) ainsi que les spécialistes intégrés dans les Offices régionaux de la Protection civile (PC).

L'Office PBC cantonal :

  •  établit et tient à jour la liste des biens culturels A et B du canton de Vaud ;
  • constitue les dossiers de sécurité liés à ces biens;
  • gère l'octroi des subventions fédérales et cantonales pour la réalisation d'inventaires, pour le microfilmage ainsi que pour la création d'abris de biens culturels;
  • fait établir des dossiers d'évacuation pour les biens A et B;
  • en collaboration avec le SSCM, forme les spécialistes PBC, les conseille dans leurs activités d'inventaire, de planification d'évacuation et de protection, etc…;
  • fait connaître l'office et collabore avec d'autres institutions (Unesco, Icomos, etc...).