Architecture

Parmi les caractéristiques majeures de la cathédrale de Lausanne les trois oeuvres que représentent la rose, le beffroi et le portail peint expriment pleinement l'expression gothique du monument. Ils représentent pour l'édifice la richesse et l'excellence de leur fabrique rigoureuse autant que leur valeur artistique exceptionnelle. 

Antérieures aux roses de la cathédrale de Chartres, les vitraux de la rose de Lausanne ont été réalisés entre 1205 et 1232, probablement par le maître Pierre d'Arras. Exceptionnel par sa polychromie et sa grande complexité formelle, la rose de Lausanne inscrit parfaitement sa géométrie complexe dans un écrin de pierre très sophistiqué. Magistrale et unique la rose de Lausanne fut notamment repérée et dessinée par Villard de Honnecourt lors de ses voyages d'études à travers l'Europe.

La Tour du beffroi réalisée par le troisième maître d'oeuvre de la cathédrale, Jean Coterel, est située au-dessus de la partie sud du massif occidental du monument. La Tour inachevée marque dans sa partie nord l'asymétrie caractéristique de la façade d'entrée de la cathédrale de Lausanne. Rectangulaire et dotée d'une double étage de galerie percées de baies en ogives, la Tour du beffroi est flanqué sur chacun de ses angles par des tourelles circulaires au sud et carrées au nord. Elle renferme les sept cloches du monument.

Dispositif latéral d'entrée dans la cathédrale, le portail peint était destiné dès son origine en 1235 à accueillir les pèlerins et à les faire transiter à travers un cycle remarquable de statues polychromes. L'importance, la finesse du détail, la qualité de la sculpture ainsi que la bonne conservation de cet ensemble médiéval font du porche peint un complexe patrimonial parmi les plus importants d'Europe illustrant à merveille l'esthétique et la théologie gothique.

Dix stalles, des quarante initialement existantes lors de la construction de la cathédrale, ont été restaurées.

Vous pouvez maintenant les découvrir dans le nouvel espace muséal réalisé à l'intérieur de l'édifice, au premier niveau de la Tour du Beffroi.