L'Institution

Extrait du testament de la reine Berthe du 1er avril 961, avec sceau de la reine, en fait un faux du XIIe siècle (ACV, C I a 3)
Sceau du testament de la Reine Berthe (C Ia 3, faux du XIIème siècle)

Les Archives cantonales vaudoises sont nées en 1798, et sont une des premières conquêtes de l'Indépendance vaudoise. Elles précèdent tous les lieux de mémoire que le canton mettra progressivement en place dès le début du 19e siècle. Ce droit d'aînesse n'est en soi pas singulier. Les Archives sont au cœur du fonctionnement de l'administration - le mot "archives" signifie étymologiquement " autorité", "dépôt de pièces officielles", et nullement vieux papiers périmé" : elles sont la preuve du pouvoir, son fondement permanent et son refuge obligé.

En affichant leur existence, les Archives cantonales vaudoises ne recherchent pas le culte passéiste ; au contraire, elles souhaitent s'appuyer sur leurs expériences pour faire valoir leurs droits et devoirs à une époque où l'on perd de plus en plus la dimension de la temporalité, au profit de l'urgence et de la vision à court terme.

Les Archives cantonales vaudoises sont d'abord les archives des autorités politiques vaudoises et des différents gouvernements qui se sont succédé sur le territoire du Pays de Vaud.

Elles sont administrativement rattachées, depuis le 1er janvier 2014, à la Chancellerie d'Etat et partagent plusieurs tâches avec le Service des affaires culturelles.

En plus du site des Musées, les Archives cantonales vaudoises sont présentes sur le site de l'Etat de Vaud et sur l'Intranet de celui-ci.

Les Archives cantonales vaudoises font partie des biens culturels d'importance nationale (catégorie A).

Les éditions des Journées suisses des archives

Journée internationale des archives, 9 juin 2017

Les Archives cantonales vaudoises font appel aux contributeurs Wikipédia

Listes de notices  Wikipédia à enrichir et à créer à l'aide des fonds d'archives des Archives cantonales vaudoises