Préhistoire: Les alignements de menhirs d'Yverdon-Clendy

SITE VISITABLE

Promenade des Anglaises. Alignement de menhirs du Néolithique. © Archéologie cantonale, Y. Dellea
Les menhirs se dressent dans une vaste clairière. En avant-plan, le plus grand, haut de plus de 4 m.

Situé à l'extrémité sud-est du lac de Neuchâtel, non loin du domaine de Champ-Pittet, le site de Clendy abrite un ensemble de 45 statues-menhirs, témoins les plus impressionnants de l’âge mégalithique en Suisse.

Apparus vers 1878 sur une ancienne plage du lac de Neuchâtel, suite à la première correction des eaux du Jura, ces blocs ne furent dégagés qu'en 1975 et restaurés en 1986.Les pierres de Clendy ne sont pas de simples blocs erratiques. Elles présentent des formes soit géométriques, soit humaines, dont certaines possèdent même une tête, sous forme d'excroissance plus ou moins marquée. Le plus petit bloc atteint à peine 35 cm de haut, alors que le plus grand avoisine les 4,50 m. Par comparaison avec les mégalithes gravés de Bretagne et les statues-menhirs réemployées dans les dolmens, on propose de dater les plus anciens du Néolithique moyen, soit vers 4500-4000 av. J.-C. Le site pourrait avoir été utilisé jusqu'au Bronze ancien.Les menhirs sont disposés en deux alignements de 50 m de long environ et en quatre groupes équidistants formant une sorte d'hémicycle.

Le site, visible de très loin à l’époque, fonctionnait sans doute comme un important lieu de rassemblement à vocation socio-religieuse, les statues-menhirs à forme humaine représentant peut-être des dieux, des héros ou des ancêtres que les communautés des alentours venaient honorer.

Site officiel
D’autres informations sur le site internet de l’Office du tourisme d’Yverdon-les-Bains et région.