Une fois sur le terrain

Avant toute fouille on réalise des sondages qui établissent ou non l’existence d’un site archéologique et évaluent son potentiel - surface, période(s) concernée(s), état de conservation.

La fouille est une étape fondamentale du processus archéologique. Elle consiste à mettre au jour les vestiges enfouis dans le sol. Couche par couche, tout ce qui apparaît, objet ou structure construite par l'homme, est répertorié, dessiné, photographié. De la qualité de ces données recueillies sur le terrain dépend toute l’interprétation historique. Comme la fouille est destructrice - elle enlève les sédiments et prélève les objets -  elle doit donc être impérativement accompagnée d'un relevé le plus complet et le plus précis possible.

Pour des terrains qui ne sont pas directement menacés, mais dont on souhaite connaître le potentiel archéologique à des fins de recherche, différentes méthodes de prospection permettent d'intervenir sans toucher à leur substance.

Pour les sondages exploratoires et le décapage des couches supérieures modernes, l'excavation se fait à la pelleteuse. © Site et musée romains d'Avenches