Préhistoire: L'abri sous bloc de Château d'Oex

Vue d'ensemble du site de Château d'Oex. © Division Patrimoine
Vue d'ensemble du site de Château d'Oex. © Division Patrimoine

Situé au pied du Vanil Noir, dans les Préalpes vaudoises, à 1200 d’altitude, l’abri sous bloc de Château-d’Œx a livré une séquence stratigraphique complète renfermant des vestiges datés entre l’Azilien (vers 12000 av. J.-C.) et la fin du Mésolithique (vers 5500 av. J.-C.). Il s’agit des restes de campements de chasseurs-cueilleurs nomades.

Les fouilles conduites entre 1989 et 1999 ont livré un outillage en silex abondant: nombreuses pointes et armatures de flèches, grattoirs, lamelles et autres outils variés. Le silex, principalement d’origine locale, a été taillé en grande quantité sur le site, comme en témoignent les milliers d’éclats recueillis sur place. Les restes de faune chassée sont également abondants et très bien conservés. Ils indiquent un spectre diversifié (cerf, sanglier, bouquetin, chevreuil, lynx, aigle, poissons, …) comparable à celui des sites de plaine contemporains. L’importante couverture neigeuse hivernale laisse à penser que l’abri était occupé uniquement à la belle saison, du printemps à l’automne, lorsque les conditions étaient favorables.

La proximité de bancs de silex, bien que de qualité relativement médiocre, pourrait avoir offert un attrait supplémentaire pour les populations préhistoriques. Ces vestiges, dans une région où les témoins archéologiques sont encore rares, a permis d’initier de nombreuses recherches dans les zones de moyenne montagne des Préalpes de Suisse occidentale et de découvrir plusieurs autres sites mésolithiques de plein air ou en abri sous roche dans les cantons de Vaud, Fribourg et Berne.